Prothèse provisoires difficiles mais grande satisfaction au final

Transcription de la vidéo « des moments difficiles mais grande satisfaction au final »

Bonjour Mme Mescam, merci d’accorder un petit moment pour cette interview vidéo. Vous venez de terminer votre traitement dentaire dans la clinique du docteur Suba. Pouvez-nous dire en combien d’étapes les soins se sont déroulés ? Qu’est-ce que cela concernait ?

Cela concernait donc toute la mâchoire supérieure et les deux côtés de la mâchoire du bas.

Une réhabilitation quasiment complète, donc ? Seules les dents de devant en bas n’ont pas été retouchées.

Voilà.

Vous avez commencé, première étape, certainement chirurgicale. Vous avez eu des extractions ?

Oui, la première étape, ça a été les extractions. Puis, la deuxième, les implants.

Après les extractions, vous avez eu un appareil provisoire ? Parce que les gens se demandent si l’on repart sans dents.

Non, c’était extraordinaire, puisque j’avais demandé en France à ce que l’on me fasse un appareil provisoire et on m’avait donné comme délai 5 semaines. Quand j’ai appelé le docteur Suba, il m’a dit qu’il me le faisait en 3 jours. Et il a tenu parole. Je suis venue 3 jours, il m’a extrait les dents et mis l’appareil provisoire.

Dans les cas favorables, en effet, le docteur peut, le premier jour, prendre les empreintes, les envoyer au laboratoire qui fabrique la prothèse provisoire. Le lendemain, il fait les extractions et pose de suite la prothèse, quand c’est possible. En fait, on ne sort pas du fauteuil sans dents. Est-ce que c’était douloureux ? Pendant et après ?

Pas du tout. Moi, je n’ai absolument pas souffert, à part pour les piqûres d’anesthésie locale. Disons, j’ai souffert la première fois, car la fois d’après, j’ai pris deux cachets de Doliprane avant de commencer, ce qui a beaucoup atténué la douleur des piqûres.

Ça a anticipé, c’est cela ?

Voilà.

Donc ça a commencé il y a presque un an, votre projet ? Début 2015 ?

Oui, j’ai commencé au mois de mars 2015. Ça a été le plus long. C’est de rester sans dents pendant un an. Puisque le temps de cicatrisation après les extractions

Mais avec un provisoire quand même ?

Oui, puis le temps de cicatrisation des implants. On est pratiquement 9 mois sans dents.

Vous n’avez pas eu de greffe, de comblement de sinus ?

Non, j’ai eu cette chance, je n’en ai pas eu.

Car cela rallonge encore, les greffes. Sinon, vous avez pu manger, après les extractions, avec le provisoire ? Est-ce que c’est handicapant dans la vie de tous les jours ?

Oui, très. Il faut savoir que c’est quelque chose qu’il faudra gérer. Des hachis parmentier, des tiramisus. On modifie complètement la manière de cuisiner. Mais c’est vrai que c’est quand même handicapant.

Au niveau esthétique, pour parler ?

Au niveau esthétique, le docteur Suba avait quand même réussi à me préserver les dents de devant, donc ça ne se voyait pas trop.

D’accord, c’était donc surtout pour manger, au niveau fonctionnel ?

Oui, surtout au niveau fonctionnel.

C’est clair que ces provisoires amovibles n’ont pas le même coefficient masticatoire.

Et il m’a mis cette provisoire qu’entre la phase 1 et 2. Il n’a pas pu en mettre une fois qu’il avait mis les implants. Donc je suis restée pratiquement 4 mois sans rien.

Juste avec les dents de devant, donc ? Et vous savez pourquoi il n’a pas pu mettre de prothèse provisoire, est-ce au niveau chirurgical ?

Non, je ne sais pas, ce sont les implants, je pense qui peuvent empêcher. Je n’ai pas eu plus d’explications. Au début, il m’avait dit oui.

Oui, normalement, il y a toujours une prothèse provisoire, mais suivant comment se passe la cicatrisation, la prothèse qui n’est pas trop stable, qui bouge sur la plaie, peut forcer dessus et faire rouvrir la plaie.

Oui, il m’a dit qu’il ne pouvait pas le faire.

C’est généralement quand on fait une greffe osseuse importante qu’il ne faut pas que ça appuie sur le greffe, sinon, ça peut causer la perte du greffon.

Enfin, les 4 mois sont passés. Tout passe.

Sinon, au niveau de l’organisation, du déroulement, pour venir, acheter les billets d’avion, les transferts aéroport, l’hébergement ?

Alors pour les transferts aéroport, c’est parfait, c’est pris en charge par le docteur Suba, et la personne qui fait cela est absolument parfaite, très gentille, ponctuelle, vraiment serviable, vraiment quelqu’un de très bien.

D’accord, pour l’organisation, ce n’était donc pas trop compliqué ?

Non, on a communiqué en mail, par exemple, là, sur ces 15 derniers jours. Il m’a confirmé en mail que c’était possible, et après j’ai pris mes billets d’avion. Après, si les gens ne savent pas se servir d’internet, les secrétaires du docteur Suba peuvent prendre les billets d’avion, réserver les hôtels, c’est ce qu’elles m’avaient proposé.

Oui, on a en effet des patients pas du tout à l’aise avec internet, à ce moment-là, on peut fonctionner par courrier, au téléphone, et se débrouiller sans. Écoutez, merci pour ces informations.

Merci aussi au docteur Suba et à toute l’équipe.

On reste de toute façon en contact, garder le contact avec la clinique est très important pour faire, dans un an grosso modo après la fin des soins, de faire une visite de contrôle pour vérifier si le travail n’a pas bougé et si le patient respecte bien les règles d’hygiène. Et après, les années suivantes, vous faites une radio panoramique dentaire en France, un détartrage Mais gardez contact avec la clinique dans l’avenir, c’est très important.

D’accord.

Merci encore

Merci beaucoup

Extraction de dents et prothèse provisoire - Dentiste Hongrie

9 dents extraites en Hongrie sans aucune douleur

Première étape de soin pour cette patiente qui a fait extraire 9 dents. Elle parle du déroulement, du séjour et nous lui demandons entre autre si elle a eu des douleurs pendant et après l’intervention chirurgicale.

Bridge sur implant pour refaire toutes les dents de la mâchoire inférieure en Hongrie avec le Dr SUBA Csongor

Extraction des dents suite à une maladie parodontale : avis patient

Le patient apporte son témoignage en expliquant qu’il a perdu une dent et les autres commençaient de bouger. Il a fallu extraire toutes les dents, poser des prothèse provisoires, pour ensuite poser des implants mâchoire inférieure.

Avis dentiste Hongrie : 22 dents extraites sous anesthésie par sédation

22 dents extraites : Chirurgie dentaire sous anesthésie par sédation

Suite à une maladie parodontale, le patient a dû faire extraire toutes les dents. Celles à la mâchoire supérieure étaient douloureuses du fait de racines plus larges à leur extrémité. Le dentiste a organisé le lendemain l’arrachage des autres dents sous anesthésie par sédation.