Première étape de soin pour cette patiente qui a fait extraire 9 dents. Elle parle du déroulement, du séjour et nous lui demandons entre autre si elle a eu des douleurs pendant et après l’intervention chirurgicale. Un témoignage rassurant, filmé peu de temps après les extractions.

VIDÉO : Témoignage 2 jours après les dernières extractions

Transcription de la vidéo « Témoignage 2 jours après les dernières extractions »

Bonjour, merci de prendre un peu de temps pour répondre à l’interview. Alors, là, vous avez terminé la première partie de vos soins dentaires, qui concernait des extractions. Il y a eu en tout 9 extractions. Vendredi dernier, vous avez fait extraire 7 dents et mardi, 2 dents. Là, aujourd’hui, on est jeudi et vous repartez demain. Alors, comment se sont passées ces extractions ? Est-ce que ça a été douloureux ? Parce que c’est un peu la première crainte du patient.

Pas du tout

Ni pendant, ni après ?

Non

Sûr ?

Oui, Vous sentez un peu les piqûres au départ,

Donc plus les piqûres que l’extraction elle-même ?

Les extractions, ça va. Et après, je n’ai pas eu mal. Sans souci.

Donc tout s’est bien passé. Le docteur a donc réparti en 2 étapes les extractions, car les 2 dernières, mardi, étaient un peu plus infectées. C’était donc la première partie des soins et vous allez faire une réhabilitation complètes des mâchoires inférieures et supérieures. Des dents sur l’avant vont être recouvertes avec des couronnes et au fond de chaque mâchoire, vous aurez des implants. Quel était alors le souci qui vous a poussé à faire ces soins dentaires ? Des problèmes fonctionnels, esthétiques ?

Les deux. Fonctionnels, car j’avais beaucoup de mal à manger. Les dents de devant commençaient à s’user. Et au niveau du sourire, ça gêne beaucoup.

Et avant de partir, quelle est la plus grande inquiétude rencontrée ? Vous ne connaissez pas le docteur ? Vous n’êtes jamais venue à Budapest ? Qu’est-ce qui était le plus inquiétant pour vous ? La peur des soins dentaires, que ça fasse mal ? De ne pas savoir ce que l’on allait faire ? Du prix ? Que ça allait augmenter ? D’être perdue sur place ?

Non, pas du tout. Au niveau du prix, pas du tout, puisque l’on avait un devis et que vous vous tenez au devis.

Le devis a changé ? Il y a eu une révision du devis ?

Non, il n’y a pas eu de changement dans le devis. Après, c’est surtout savoir où l’on va.

La clinique ?

Oui, la clinique, le docteur. Mais une fois qu’on est dans les locaux, qu’on est accueilli, aucun souci.

Donc c’est rassurant, dès que vous avez mis un pied dans la structure. C’est propre ?

Très propre. Le docteur, excellent. Vraiment une équipe très pro.

La confiance est venue vite avec le docteur ?

J’ai un peu des problèmes de langue, car le docteur ne parle pas français, mais par rapport aux secrétaires qui parlent très bien français, ça se passe très bien. Il vous mettent très bien en confiance.

Et qu’est-ce qui vous a plu chez le docteur, ce qui vous a mis en confiance ?

Sa façon de faire. C’est quelqu’un de très doux, de physiquement très imposant. Il vous met tout de suite en confiance.

Vous avez pu voir pour les extractions. C’est quelque chose qui effraie généralement les gens, de faire arracher.

Non, il vous demande à chaque fois si vous avez mal. Ça se passe vraiment très bien.

C’est donc un bon point. La prochaine étape se fera donc dans quelques mois, avec la pose des implants, dans environ 3-4 mois. Et après, vous reviendrez pour une étape finale ou vous poserez les couronnes et les bridges sur les mâchoires inférieure et supérieure.

Oui, on découvrira.

Et cette fois-ci, vous êtes venue avec votre mari ?

La première fois, oui, mais il n’est resté que le week-end.

C’est donc appréciable de ne pas être seule ?

Oui, savoir où l’on va, à l’hôtel. C’est bien d’être accompagnée au départ. Mais la prochaine fois, je reviendrai toute seule.

D’accord. Et au niveau du séjour ? Est-ce une inquiétude pour les patients ? C’est une question qu’ils posent dès le début, comment ça se passe ? Vous avez eu un devis et après, pour l’organisation, l’hôtel, l’arrivée.

Pour l’hôtel, c’est la secrétaire qui a réservé. On vient aussi vous chercher à l’aéroport, un taxi vous amène à l’hôtel. J’avais pris rendez-vous avec la secrétaire pour venir au cabinet et je suis donc venue ici à 13h. Ça s’est bien déroulé.

Donc, ça roule ?

Voilà, aucun souci.

Est-ce qu’il y a d’autres remarques ? En toute honnêteté, y a-t-il des choses à améliorer ? Des choses qui vous ont déplu ? Des moments difficiles ?

Pour le moment, non.

Pour aider justement les autres personnes, pour partager les avis.

Si, peut-être une chose. L’hôtel est très bien, rien à dire, mais comme on a des problèmes pour manger, il n’est pas évident d’aller au restaurant tous les soirs. Et c’est vrai que si mon marié n’avait pas été là les premiers soirs, je n’y serai pas allée. Car pour manger, il faut de la soupe. Je pense que la prochaine, j’irai plutôt dans un appartement. Car pour manger, c’est le seul souci que j’ai trouvé difficile.

Merci d’avoir accordé du temps pour cette interview et nous nous reverrons très certainement à la prochaine étape des soins et aussi, surtout, à la fin du traitement. Ce sera alors intéressant de voir le résultat final. Car c’est ce qui inquiète le plus le patient, au niveau du résultat final esthétique.
Je vous remercie aussi beaucoup.

Au revoir.

Avis patients après extraction de dents en Hongrie

Avis dentiste Hongrie : 22 dents extraites sous anesthésie par sédation

22 dents extraites : Chirurgie dentaire sous anesthésie par sédation

Suite à une maladie parodontale, le patient a dû faire extraire toutes les dents. Celles à la mâchoire supérieure étaient douloureuses du fait de racines plus larges à leur extrémité. Le dentiste a organisé le lendemain l’arrachage des autres dents sous anesthésie par sédation.

Bridge sur implant pour refaire toutes les dents de la mâchoire inférieure en Hongrie avec le Dr SUBA Csongor

Extraction des dents suite à une maladie parodontale : avis patient

Le patient apporte son témoignage en expliquant qu’il a perdu une dent et les autres commençaient de bouger. Il a fallu extraire toutes les dents, poser des prothèse provisoires, pour ensuite poser des implants mâchoire inférieure.