Composite dentaire : réparer une dent abîmée efficacement à moindre coût

Cet acte de dentisterie conservatrice est nécessaire soit parce que la dent est cariée, soit parce qu’elle est cassée. Le composite dentaire est appelé « restauration » de la dent, il va réparer une partie abîmée de celle-ci. C’est un travail très méticuleux basé sur des protocoles bien définis en dentisterie.

Pourquoi poser un composite dentaire ?

La carie, tout le monde connait, les plus chanceux ne connaissent que son nom. Ce trou à la surface d’une dent qui peut être petit ou grand, superficiel ou profond, indolore ou causer des douleurs aiguës s’il atteint la pulpe (intérieur de la dent).

Un choc peut casser un morceau de dent, il faudra donc refaire la partie manquante, pour éviter que la dent ne s’abîme plus.

Voici une vidéo pour commencer, elle vous montrera la restauration directe d’une molaire. En bas de page une autre vidéo pour la restauration des incisives centrales mâchoire supérieure.

Les étapes de la restauration d'une dent avec composite

Le traitement nécessite plusieurs outils, matériaux et de nombreuses étapes, comme vous avez pu le voir dans la vidéo. Ci-dessous nous en avons détaillé 5 et aurions pu en ajouter d’autres. Tout d’abord la préparation autour de la dent avec ce que l’on appelle en dentisterie une digue. C’est une sorte de plastique extensible qui protège l’environnement buccal et il évite aussi que la salive soit en contact avec la dent en cours de traitement.

La préparation de la dent

La vidéo commence à partir de l’application de la 1ère couche mais avant, le dentiste Hongrie commence par retirer les tissus abîmés de la dent (à cause de la carie) avec une fraise, instrument rotatif bien connu des patients et tant redouté.

Plusieurs fraises différentes sont utilisées, de plus en plus fines, au fur et à mesure du retrait des tissus abîmés de la cavité.

Une fois la zone parfaitement nettoyée, le dentiste peut enfin entamer le travail de restauration.

La première couche

Avant d’appliquer la résine, le dentiste répand sur toute la surface de la cavité un produit pour aseptiser, protéger et faire le lien entre la dent et la résine.

Le produit est ensuite appliqué avec une sorte de brossette.

Application de la résine composite

La technique de stratification consiste à superposer plusieurs couches de résine différentes afin de donner plus ou moins de translucidité et donc un meilleur rendu esthétique.

La résine composite est appliquée côté par côté jusqu’à recouvrir le fond d’une première couche (strate). Une résine différente est utilisée pour la seconde épaisseur, appliquée toujours côté par côté. La troisième épaisseur, avec encore une autre résine, arrive enfin au niveau de la surface de la dent pour lui donner sa forme finale.

Finition de la restauration esthétique

Le dentiste parle de « caractérisation » de la dent afin de lui donner l’apparence la plus naturelle possible. Pour ce faire, une teinture de résine de couleur marron est déposée au niveau des sillons (les creux naturels sur la surface occlusale) puis étalée, affinée avec une brossette.

Des techniques supplémentaires peuvent être réalisées, toujours pour optimiser le résultat esthétique de la restauration.

Le résultat dans la vidéo précédente ne semble pas parfait car on note une différence assez visible de teinte entre la dent naturelle et la résine. Cela ne devrait pas être le cas.

Réglage occlusal

Il consiste à vérifier l’ajustement avec les dents antagonistes pour que la mâchoire ferme parfaitement. Le dentiste fait mordre sur des morceaux de papier très fins où apparaîtront les points de contact les plus importants. Le réglage de l’occlusion se fait petit à petit, avec plusieurs étapes de meulage/polissage. Ceci afin d’arriver progressivement au bon réglage qui sera le garant de la durabilité du traitement.

Questions fréquentes sur le composite dentaire

Des questions vous viennent à l’esprit ? Le prix, la douleur pendant et après le traitement, les soins annexes, la durabilité, les alternatives… Voici les réponses !

Combien coûte un composite dentaire ?

Cet acte fréquent de la dentisterie passerait presque inaperçu. D’autant plus en France où le prix du composite dentaire est conventionné et donne lieu à un remboursement à 100% par l’Assurance Maladie et la mutuelle. Restauration sur 1 face 19,28€, sur 2 faces 33,74€, sur 3 faces et plus 40,97€.

Ces prix sont dérisoires, les plus bas de toute l’Europe, lorsque l’on sait le travail qu’il nécessite pour être fait correctement. Sans compter tous les frais annexes qui se greffent dessus. Cela explique très certainement les dépassements tarifaires des actes non conventionnés comme la prothèse dentaire.

Le prix du composite dentaire en Hongrie tourne autour de 100€, avec de la résine de 1ère qualité et une restauration faite dans les règles de l’art. Vu les prix dérisoires en France, on peut se demander quelle type de résine utilise le dentiste et si à ce prix là le travail sera fait avec la plus grande minutie.

Est-ce que cela fait mal ?

Le traitement est indolore avec une anesthésie locale pratiquée avant la préparation de la dent.

Vous ressentirez les vibrations, lorsque le dentiste va fraiser la dent pour retirer les tissus abîmés, mais pas la douleur.

Le stress avant le traitement, c’est normal, personne n’aime aller chez le dentiste. Il peut y avoir des mauvais souvenirs aussi qui augmentent le stress. Il est primordial pour cela de trouver un dentiste de confiance, doux, ainsi vous n’aurez quasiment plus de stress avant vos rendez-vous et pendant vos soins.

Nos dentistes en Hongrie font très attention à ce que vous n’ayez pas mal, ils vous le demandent régulièrement durant les soins et il ne faut pas hésiter à faire signe de la main si vous commencez à avoir des sensations désagréables.

Faut-il dévitaliser la dent pour poser un composite ?

Il ne faut pas toujours dévitaliser la dent avant de poser un composite dentaire. Cela dépend de la proximité de la pulpe (nerf). Le dentiste en Hongrie apportera son avis sur la nécessité ou non de dévitaliser.

Dans certains cas la situation est limite, il ne peut y avoir de certitude. Le dialogue avec le dentiste permettra ainsi de prendre la bonne décision en respectant les attentes et réticences du patient.

Parfois il peut vous être proposé de faire au préalable un blanchiment des dents, ainsi on peut obtenir une dentition globalement plus blanche que celle avant le traitement.

Combien de temps va durer le composite dentaire ?

La littérature scientifique donne une durabilité de 85% à 7 ans pour les restaurations esthétiques en résine.

Ces chiffres sont variables en fonction de plusieurs paramètres : la zone restaurée, le nombre de faces concernées, si le patient est sujet au bruxisme…

Le composite dentaire est-il dangereux pour la santé ?

C’est un biomatériau dont l’incidence sur la santé ne constitue pas une préoccupation majeur. Le sujet est expliqué en détail dans le paragraphe « Inquiétudes au sujet des matériaux composites » de l’article du Dr Jones, professeur de biomatériaux à l’Université Dalhousie, à Halifax (Nouvelle-Écosse), sur le site Canadian Dental Association.

Quelles alternatives existe-t-il ?

Si la détérioration est importante, parfois il peut s’avérer préférable de poser une couronne en Hongrie. Celle-ci est plus résistante et durable que le composite dentaire. De plus elle est aussi assez bien remboursée voire totalement pour les patients ayant une bonne mutuelle.

Si la carie est localisée au centre de la face occlusale (là ou la dent touche celle opposée), l’obturation de la cavité nécessite ce que le dentiste appelle un inlay. Ne confondez pas avec l’inlaycore qui est une sorte de clou inséré dans la racine et qui sert d’ancrage à une couronne. Ne pas confondre non plus avec l’onlay qui est un morceau de céramique pour reconstituer la partie manquante d’une dent.

Refaire une dent de devant abîmée avec de la résine

Voici la vidéo annoncée en haut de page, il s’agit de dents cariées au niveau de leur point de contact. La réparation est similaire à celle d’une dent cassée.