Voici un traitement des plus importants avec tout d’abord des extractions. Ensuite le comblement des sinus gauche et droit afin de poser 8 implants au maxillaire supérieur. A la mandibule 4 implants au fond. Au final 25 dents seront refaites : en haut un bridge complet fixe, en bas 2 bridges de 3 dents au fond et des couronnes sur les dents de devant.

Témoignage vidéo à la fin des soins dentaires en Hongrie

Transcription de la vidéo « 10 implants, 25 couronnes »

Bonjour, merci de nous accorder un moment pour une interview. C’est la deuxième fois que tu viens à Budapest pour des soins dentaires. Je voulais alors poser des questions par rapport au séjour dentaire aussi. Les patients se posent la question. Toi, tu ne parles que français. Est-ce qu’on arrive à se débrouiller à Budapest, en ne parlant que français?Est-ce que c’était compliqué, ou on arrive à se déplacer, à manger ?
Non, super bien, il y a tout ce qu’il faut. Et discuter, il n’y a aucun problème non plus, on arrive toujours à se faire comprendre. C’est sympathique, on arrive, on se pose à une table, on boit un verre, on arrive toujours à avoir une discussion avec quelqu’un. Tout est faisable.
Donc, ça ne pose pas de problème ? Si on ne parle pas de langues étrangères, on y arrive très bien.
Absolument, pour moi en tout cas.
Et au niveau de l’organisation du séjour ? Pour l’hébergement, le transfert ? Une fois qu’on arrive à Budapest, à l’aéroport, comment ça s’est passé ?
On est venu me chercher à l’aéroport. Une personne m’attendait, elle m’a emmené directement à l’hôtel.
Vous l’avez trouvé facilement, la personne ?
Oui, je l’ai tout de suite captée. Je suis assez physionomiste. Très sympathique. Elle m’a déposé à l’hôtel Papillon. Ça fait le 2e séjour que je suis ici, il y en aura donc un 3e. Et peut-être un dernier, un 4e.
Et l’hôtel Papillon se trouve donc juste à côté de la clinique dentaire du docteur Suba ?
Tout à fait.
C’est donc pratique pour venir ici, il y a quoi, 30 mètres à faire ?
Oui, une trentaine de mètres, même pas deux minutes.
Et au retour ?
Le chauffeur vient me chercher en bas de l’hôtel et me ramène à l’aéroport.
Donc, ce n’est pas compliqué ?
Pas du tout
Au niveau des soins, est-ce que ça a été douloureux ?
Non.
Question que se posent beaucoup les patients. Véridique ?
Écoute, moi, honnêtement, je crains les piqûres. J’ai toujours eu la phobie des piqûres. Mais avec le docteur Suba, ça s’est passé impeccable. J’en ai encore pris 5 hier, pour une dent qu’il fallait dévitaliser, et il n’y a pas eu de problème.
La 1e étape, ça concernait quels soins ? Des extractions ?
Des extractions et pose d’appareil provisoire.
Donc là, pas de douleurs ?
Non, honnêtement, le docteur Suba est quelqu’un de très professionnel, il n’y a pas de douleurs, il gère bien le truc. J’ai été surpris, parce que j’ai toujours eu une crainte des piqûres, depuis tout gamin et c’est vrai que j’ai fait le bon choix avec lui. Je ne regrette pas.
Et pour la suite, au niveau de la prothèse ? Là, il y a des implants qui ont été posés ? C’était quoi, comme soins, cette fois-ci ?
On a posé hier deux implants à gauche, une dévitalisation à droite et ce soir encore, j’ai encore un rendez-vous pour poser une prothèse provisoire sur le côté droit. Et demain, je repars.
En fait, tu es édenté complet de la mâchoire supérieure ?
Oui, tout ce qui était en haut, c’était tout mort, il n’y avait rien que l’on pouvait sauver.
Et la prothèse provisoire ? Hier soir, on a mangé ensemble, un autre patient et mon confrère, et tu as mangé un filet.
Ah oui, j’ai mangé un bon filet de bœuf, sans problème.
Il était très tendre.
Oui, mais il était quand même balèze.
Prochaine étape dans quelques mois, avec pose de 8 implants sur la mâchoire supérieure ?
Normalement, oui, il faut que je prenne un rendez-vous, mais ça va se passer en mars. On va préparer les 8 implants du haut et après, dernière étape qui devrait être au mois d’août, on posera le haut et le bas.
D’accord, fin des soins au mois d’août. Donc, en tout, ça se sera déroulé sur combien, sur une année ?
Oui, j’ai commencé en février 2016, donc, au mois d’août 2017, ça fera un an et demi. Mais il y avait quand même du boulot.
Et tu as préféré y aller étape par étape aussi, car comme on paye les soins à chaque étape, ça permet aussi d’étaler les paiements.
Oui, et ça laisse le temps de cicatrisation au niveau des extractions, de l’os. Je pense que c’est mieux, il ne faut pas tout précipiter. Le docteur Suba trouve les bonnes solutions et avec lui, il n’y a aucun problème. Ça se déroule très bien.
D’accord, on se revoit donc au mois de mars, éventuellement au mois d’août pour refaire le point.
D’accord, merci, au plaisir.
Au revoir