Témoignage 2 jours après la greffe osseuse au sinus en Hongrie

Mr KROWICKI vient de terminer les soins de son 1er séjour dentaire : 2 extractions, prélèvement d’os au menton pour le greffer à l’intérieur du sinus. Petite panique pendant l’intervention, le patient nous raconte…

Quand le patient ne se sent pas bien pendant la chirurgie

IMPORTANT  : C’est le seul cas depuis 2007 où un patient ne se sent pas bien durant une chirurgie dentaire. Nous tenions tout de même à en faire part pour montrer que le chirurgien-dentiste a très bien géré la situation. Cela n’est toutefois pas surprenant car il est spécialisé en chirurgie maxillo-faciale et réalise couramment en hôpital des intervention bien plus importantes que celles effectuées au cabinet dentaire.

Bonjour Monsieur Krowicki, vous avez terminé la première partie des soins qui consistait à extraire des dents et à faire une greffe au niveau du sinus avec un prélèvement d’os au niveau du menton.

J’ai eu deux extractions. L’avant 22 et 43. Au niveau de la 43 il y avait un petit problème. C’est pour ça que le docteur a jugé bon de l’arracher pour éviter toute complication.

Une fois qu’il a vu la radio il a déjà compris qu’il y avait quelque chose.

Voilà, il a vu qu’il y avait une suspicion à ce niveau là.

Vous avez eu deux extractions : l’une en haut à gauche et l’autre en bas à droite, comblement de sinus.

C’est une intervention dont on n’a pas l’habitude d’être opéré, c’est assez impressionnant mais l’équipe médicale est assez proche du patient, ils réagissent très bien.

L’intervention a duré 2h, 2h30.

Ça a l’air assez long mais le personnel sait mettre les gens en confiance, ils sont très proche.

J’ai pu assister à l’intervention et il est vrai qu’un moment, j’ai vu votre peur, vous aviez palli, vous vous demandiez si ça allait. Le docteur s’est rendu compte que ça n’allait pas, il a stoppé. Il vous a mis en position plus allongée avec la tête un peu plus vers le bas. Il m’a rafraîchi le visage, ça s’est bien résorbé. On a pu continuer l’intervention. Ce qu’il faut dire, c’est que le docteur réagit très professionnellement et donc il ne m’a pas brusqué, il sait faire les choses.

Moi je ne m’en rendais pas compte mais le docteur sait détecter ce genre de situation, par rapport à la respiration, par rapport au visage qui devient pâle… Il s’est rendu compte que vous stressiez.

Ça s’est très bien passé. On n’a pas trop la notion du temps.

Ça s’est passé mardi après-midi il y a deux jours ?

Oui.

Il y a deux jours c’était une chirurgie relativement importante. C’est vrai que c’est impressionnant.

C’est impressionnant parce que comme je vous le disais, c’est bien d’avoir un champ de vision réduit car ça évite de trop mettre à fleur de peau la sensibilité du patient.

Vous aviez un linge qui recouvrait votre visage avec une ouverture pour le nez et la bouche.

Les yeux étaient masqués donc on ne voyait pas les outils qui passaient au-dessus de notre tête. On a déjà les sensations corporelles, on est endormi donc on ne sent pas la douleur mais il est impressionnant de voir la force avec laquelle le dentiste gratte, fait le curetage, c’est assez impressionnant.

Il faut de la force.

On ne se rend pas compte mais il faut de la force. Le docteur est très fort, il a un physique impressionnant. Il est vrai que sur le coup c’est impressionnant, on peut avoir peur, c’est quelque chose, mais deux jours après il n’y a que des petits gonflements. J’arrive à peine à les voir.

Personnellement je m’attendais à un résultat plus visible donc là je suis assez satisfait.

Vous avez des douleurs de temps en temps ?

Non. Je n’ai pas de douleurs c’est simplement que je me sens un peu enflé, donc la peau tire un peu mais je n’ai pas la douleur.

En fait la ce n’est même pas un comblent de sinus. Normalement on devrait mettre de l’os synthétique en poudre dans le sinus, il vous a découpé un peu d’os au menton pour récupérer des morceaux d’os qu’il a ensuite greffé dans le sinus pour que ce soit plus costaud. C’est clair que lors de l’intervention, lorsque l’on chatouille l’os, c’est délicat.

Pour vous ce n’est pas le cas, mais il peut y avoir des patients qui ont des bleus et des hématomes ou un gonflement qui se résorbe en une semaine généralement. Ça ne fait pas mal.

Je sens un peu le gonflement, mais on n’a pas de douleurs. On nous donne les médicaments qu’il faut et personnellement je n’ai pas utilisé tous les cachets contre les douleurs ce qui prouve que c’est soutenable.

Le lendemain ça allait comment ?

Très bien ! Ce qui est paradoxal c’est que le jour de l’intervention on a le phénomène de l’intervention, le lendemain finalement ça paraît pratiquement normal. C’est le surlendemain qu’on a de nouveau un petit gonflement. Par rapport aux autres personnes que je côtoyais, eux ne le remarquaient pas trop. Nous, physiquement, on connaît notre corps, on voit ce qui change mais pour vous ce n’est pas flagrant. De ce côté-là je suis assez content.

C’était d’autres patients du docteur que vous avez vu ? Ils étaient satisfaits aussi ?

En général les gens sont très satisfaits. Tout le monde encense le personnel, les gens sont très bien, réagissent tout de suite quand ils voient que quelque chose ne va pas, ils rassurent.

Petite question : ça va les dents provisoires ?

Ça va très bien. Esthétiquement parlant ça va me permettre d’attendre quelques mois jusqu’à la prochaine intervention. Au moins je peux sourire ! Je vais pouvoir mastiquer en faisant attention bien évidemment parce que c’est du provisoire mais c’est quand même un plus.

Bon repos cette après-midi.

Merci et à très bientôt.

Voir d'autres vidéos sur la chirurgie dentaire en Hongrie

Chirurgie dentaire sous anesthésie par sédation - Clinique Dr Suba Hongrie

Anesthésie par sédation : Votre intervention chirurgicale sans stress

Cette vidéo (sans images choquantes) montre le déroulement pour une intervention chirurgicale avec anesthésie par sédation. Ce type d’anesthésie est idéal pour une chirurgie dentaire importante (grand nombre d’extractions ou implants, greffe osseuse).

Sinus-lift et implants dentaire en Hongrie

16 implants et 2 greffes osseuses au niveau du sinus

Melle LAVEAU 3 jours après la pose de 16 implants dentaires et 2 comblements de sinus en Hongrie. Impressionnant de voir que dès le lendemain tout va très bien après une intervention des plus importante en nombre d’implants et chirurgie que l’on fasse au cabinet dentaire.

Témoignage vidéo patient après extraction dent incluse et kyste

Intervention plus compliquée que prévu ? Le dentiste gère bien la situation

Mr FARES a terminer la première étape de ses soins dentaires en Hongrie avec la pose d’implants dentaires à la mâchoire inférieure. Le dentiste n’a pas posé ceux à la mâchoire supérieure, l’extraction d’une canine incluse et le kyste logé ont détruit l’os.